Contraception naturelle, les méthodes qui fonctionnent

Si l’on se base sur les statistiques du ministère de la Santé, une grossesse sur cinq est non prévue. Afin d’éviter les grossesses non désirées, il est recommandé d’utiliser une méthode contraceptive lorsqu’on est sexuellement actif. Il existe plusieurs types de contraceptifs : ceux hormonaux tels que les pilules ou les anneaux vaginaux, ceux physiques tels que les préservatifs et ceux dits « naturels ». Une femme sur dix choisit cette dernière option. Le premier avantage du choix d’une contraception naturelle est le fait qu’elle soit économique et qu’elle ne provoque pas des effets indésirables. Il s’agit entre autres de la méthode par mesure de la température, la méthode du calendrier et celle du retrait prématuré.

La méthode du retrait prématuré

Aujourd’hui, cette méthode est la plus sollicitée parmi les contraceptions naturelles. Son principe est simple, l’homme doit retirer rapidement son pénis du vagin de la femme avant qu’il éjacule. Il s’agit d’une méthode fiable, mais qui requiert de l’expérience. Pour certains hommes, cela se fait naturellement, mais pour d’autres non. Si ces derniers souhaitent adopter cette méthode à long terme, ils doivent d’abord commencer par s’entrainer en se masturbant. Ainsi, ils apprennent à reconnaitre le niveau d’excitation qui précède l’éjaculation.

Au début, il est conseillé de porter un préservatif pour éviter les accidents. Après 3 à 5 relations sexuelles, vous commencez à maitriser la technique et pouvez avoir des relations non protégées. L’inconvénient de cette méthode réside dans le fait qu’il peut entrainer une frustration au niveau de la sexualité pour les deux partenaires au début. Mais on finit par s’y accoutumer.

femme enceinte contre un arbre

Contraception naturelle : le mécanisme de base du cycle de la femme

Il est important de connaitre le mécanisme de base du cycle de la femme pour pouvoir adopter les méthodes de contraception naturelle. Le cycle de la femme débute le premier jour des règles et se termine le premier jour des règles suivantes. La durée du cycle varie d’une femme à l’autre. Ainsi, si le premier jour de la menstruation est le 1er du mois et que le premier jour de la prochaine menstruation est le 29 du mois, la durée du cycle est de 28 jours. Il s’agit de la durée normale. Mais chez certaines femmes, elle peut ne durer que 22 jours et chez d’autres, elle dure jusqu’à 40 jours.

Chez une femme, dont le cycle menstruel dure 28 jours, l’ovulation a lieu le 14e jour après le début de la période de menstruation. Les règles surviennent 14 jours après l’ovulation. Donc, pour une femme ayant un cycle de 22 jours, l’ovulation a lieu 8 jours après le début des règles. Pour un cycle qui dure 40 jours, l’ovulation a lieu le 26e jour après le début du cycle.

À noter que la durée de vie des spermatozoïdes est de 5 à 6 jours dans les voies génitales de la femme et la durée de vie de l’ovule est de 1 à 2 jours. De ce fait, la période propice à la fécondation de l’ovule de la femme dure entre 6 à 8 jours.

La méthode du calendrier

Cette contraception naturelle a pour objectif de prévoir les jours fertiles d’une femme, dépendamment de la durée du cycle. Pour pouvoir l’appliquer, il est nécessaire de connaitre le mécanisme de base du cycle. Les jours fertiles correspondent à la période propice à la fécondation de l’ovule. La méthode du calendrier consiste alors à ne pas avoir de rapport sexuel pendant cette période, c’est-à-dire, 6 jours avant et 2 jours après l’ovulation.

Pour plus de sécurité, il est conseillé d’ajouter un jour supplémentaire avant et après l’ovulation, soit 7 jours avant et 3 jours après. Cette technique est fiable si le cycle de la femme est régulier : le cycle dure toujours 24, 28 ou 30 jours. Si la femme a un cycle irrégulier, il est difficile de connaitre la date exacte de l’ovulation, il y a alors un risque de grossesse.

méthode du calendrier

La méthode de la température basale

Il s’agit d’une méthode sûre qui convient à toutes les femmes. Elle consiste à mesurer la température du corps quotidiennement afin de constater une hausse de température qui correspond à la fin de l’ovulation. Cette augmentation de la température est causée par la progestérone post-ovulatoire. La température corporelle normale se situe entre 36,1 et 37,8°C, mais le jour de l’ovulation, il s’élève de 2°C.

Pour éviter de tomber enceinte avec cette technique, il faut s’abstenir à partir du  jour suivant la fin de la période de menstruation jusqu’à 3 jours après le jour de l’ovulation, soit 3 jours après la hausse de température. Son inconvénient est qu’il peut ne pas correspondre aux couples très actifs.

Voici quelques conseils en plus : veillez à mesurer la température tous les jours à la même heure et de préférence le matin dès le réveil, utilisez toujours le même thermomètre, utilisez la méthode de mesure vaginale pour être sûr, soyez prudente en cas de fièvre (cela peut influencer la température basale et vous induire à l’erreur) et n’hésitez pas à enregistrer les températures dans un bloc-notes.

La méthode Billings

Cette contraception naturelle consiste à surveiller quotidiennement la nature de la glaire cervicale. Il s’agit de la substance produite par l’organisme de la femme au niveau du col de l’utérus. En temps normal, la glaire bloque le passage des spermatozoïdes à travers le col. Mais durant la période d’ovulation, elle devient poreuse et permet le passage des spermatozoïdes.

Pour appliquer cette technique Billings, il faut vérifier chaque matin la texture de la glaire. Si elle est épaisse, opaque et de couleur blanche, il y a pas encore eu d’ovulation. Par contre, si elle est fluide et translucide, il y a eu ovulation et elle devient alors poreuse. Ainsi, il est interdit d’avoir des rapports sexuels dès le premier jour des règles jusqu’à trois jours après le changement de texture de la glaire cervicale.

Enfin, si les méthodes naturelles ne conviennent pas, notez que choisir sa contraception n’est pas nécessairement évident et qu’il existe de nombreuses autres méthodes : préservatif, stérilet, pilule contraceptive accessibles sans ordonnance préalable, …